Aller au contenu

Créer son activité sur Internet : le petit guide pour bien commencer

  • Divers
  • 10 min read

Créer et développer une activité sur internet n’est pas aussi irréaliste que cela peut vous sembler au premier abord. Certes, une phase d’apprentissage et de découverte vous sera nécessaire. Mais les risques restent limités par rapport aux bénéfices éventuels. Bénéfices qui dépassent le simple cadre financier.

creer activite internet guide

More…

Le web et le e-commerce ont le vent en poupe.

Que vous possédiez votre propre business ou que vous soyez salarié, il peut être intéressant de se lancer dans l’aventure de la vente en ligne.

Dans le premier cas, cela peut vous permettre de toucher des prospects que vous n’auriez pas toucher autrement et de développer votre activité.

Dans le second cas, cela peut sembler moins évident.

Pourtant les bénéfices ne manquent pas …

Pourquoi​ lancer sa propre activité en ligne ?

Un revenu complémentaire, voire plus

Le bénéfice premier est, bien entendu, de se créer une source de revenu supplémentaire.

Cette source de revenu viendra en complément du revenu de votre emploi actuel et vous ouvrira quelques opportunités (loisirs, cadeaux, épargnes, investissements, …). Dans un monde idéal, cette activité pourrait même remplacer votre emploi. Mais cela vous demandera du travail et du temps …

​Bien sur, si vous êtes sans emploi, vous voyez tout de suite l’intérêt de créer son activité sur Internet. N’en espérez monts et merveilles au début. Mais sur la durée, cela ne vous sera que profitable.

Le plaisir d’apprendre, de créer, de développer

Cela peut sembler anodin et secondaire.

Pourtant​, cela n’est pas à négliger.

S’investir da​ns une activité nouvelle et apprendre permet de s’épanouir dans sa vie. Créer un site web vous appartenant offre un sentiment différent que de simplement contribuer au projet d’un autre. Et posséder sa propre activité web offre un sentiment de réalisation et d’accomplissement.

C’est le genre de fierté qui est saine à avoir et à développer.

Investissement et risque faibles

Pa​r investissement, je parle d’investissement financier …

L’investissement initial sera forcément inférieur à celui d’un business plus classique (restaurant, magasin, …) Un site web coûte peu, le seul coût réellement incontournable étant l’hébergement. Pour le reste, vous pouvez commencer par des outils gratuits.

Si vous vendez des produits, grâce au drop shipping et des achats en flux tendus, vous n’avez besoin que d’un faible stock de marchandise. Si vous vendez des produits immatériels (ebooks, formation, vidéos…), le coût financier est presque nul.

​Concernant l’investissement en temps, ce n’est pas la même chanson. Cela vous demandera un investissement non négligeable. À moins que vous ne fassiez faire le travail par quelqu’un d’autre mais cela aura alors un coût financier :-) Le retour sur investissement prendra aussi du temps.

À l’inverse, le risque est faible. Vous pouvez bien sur échouer. ​Mais l’investissement financier étant faible, le risque financier est lui aussi faible. Le temps investi est en partie perdu, mais il reste tout ce que vous aurez appris. Et d’un point de vue professionnel, un échec entrepreneurial n’est presque jamais mal vu par un éventuel futur employeur.

Les étapes pour lancer son activité en ligne

Cet article ne saurait être complet ou exhaustif : consulter d’autres sites  ainsi que des guides sera incontournable.

Je peux néanmoins ​vous résumer les étapes les plus importantes.

Étape 0 : vous former​

Je mets cela en tout premier car l’une des objections majeures est : “Mais je n’y connais rien !” Et selon votre niveau, cela peut être un passage obligé.

Et bien il suffit d’apprendre ! Et ça tombe bien : Internet regorge de ressources gratuites. Vous pouvez donc vous former vous-même et devenir un entrepeneur web autodidacte.

Les sujets sur lesquels vous former ne manquent pas : l’outil informatique, la rédaction pour le web, le marketing, votre marché, …

En fait​, cette étape 0 ne se termine jamais complètement : il y aura toujours quelque chose de nouveau à découvrir, à apprendre et à maîtriser. Car le business en ligne est une activité extrêmement jeune

Étape 1 : créer votre site

Une autre des objections majeures est : “Mais c’est compliqué de créer son site !”

En fait, cela semble compliqué car vous n’y connaissez pas grand chose. Après l’étape 0, cela ira beaucoup mieux. Mais je peux déjà vous rassurer.

Créer​ son propre site, ce n’est pas si compliqué. Vraiment.

Mon conseil : utilisez WordPress.

wordpress

  1. C’est le logiciel le plus utilisé au monde pour créer un site Internet.
  2. Il permet de créer tout type de site, et plus seulement des blogs.
  3. Les  ressources gratuites pour apprendre à s’en servir ne manquent plus.
  4. La communauté est dynamique et prête à vous aider.
  5. La multitude d’extensions et de thèmes graphiques, gratuits et payants, vous permettront le site qui vous convient.

Créer votre site sous WordPress est une première bonne étape.

Étape 2 : créer du contenu de qualité

Un site vide, ça ne sert à pas grand chose. Il lui faut du contenu.

Et tant qu’à faire​ du contenu de qualité :

  • qualité ​de fond : des informations, utiles et vérifiées, que recherche l’internaute ;
  • qualité de forme : exprimé en bon français, sans faute, présenté clairement et efficacement.

Créez et alimentez régulièrement votre blog en contenu nouveau et utile. Repérez ce que les internautes recherchent et écrivez des articles répondant à ces questions et problèmes.

Étape 3 : nouer des relations

​L’une des bases du web, c’est le lien hypertexte, le truc sur lequel vous cliquez pour accéder à un autre contenu.

​Le lien et les échanges seront autant à la base de votre réussite que le lien est l’une des bases du web.

Utilisez les ​réseaux sociaux pour faire connaitre votre site et son contenu, commentez sur d’autres blogs pour montrer votre expertise et construire votre réputation, visitez les forums pour rencontrer vos prospects, profitez des blogueurs déjà installés pour vous faire connaitre et attirer de nouveaux lecteurs.

Étape 4 : monétiser votre site et développer votre entreprise

Les sources de monétisation sont nombreuses.

Il n’y a ​pas une bonne façon de monétiser son site Internet. Il y a uniquement celle qui vous correspond le mieux.

Voici quelques unes des méthodes les plus courantes. Il y en a d’autres mais vous aurez bien le temps de les découvrir. Celles présentées ici ont le mérite de fonctionner pour toutes les niches et d’être utilisables dès le début.

  • La publicité. La méthode la plus simple et la plus rapide à mettre en place. Elle n’est pas à négliger et vous devriez la tester. Ne serait-ce que pour sa simplicité de mise en oeuvre. Mais son revenu sera fonction de votre trafic (faible au début puis fonction du succès de votre site) et de la niche choisie. Ce n’est donc pas le chemin le plus rapide vers la fortune.
  • La publicité maison. Plutôt que de laisser une régie, comme Google Adwords, faire le travail, faites-le vous-même et louez des encarts publicitaires sur votre site. Cela demande plus de travail mais cela peut être plus rentable. Cela reste cependant dépendant du trafic et du succès de votre site, ainsi que de la niche choisie.
  • Les articles sponsorisés. En gros, un annonceur vous paie pour inclure un lien dans un de vos articles. Cet annonceur peut même vous proposer le texte de l’article. Google n’aime pas du tout : soyez discret ! Les lecteurs n’apprécient que modérément : soyez éthique. Ne prenez pas tout et n’importe quoi et proposez un article maison.
  • L’affiliation. Prenons un exemple. Vous parlez d’un livre que vous recommandez, vous proposez vers Amazon pour acheter ce livre. Si quelqu’un achète ce livre par votre lien, Amazon vous reverse une (modique) commission. Cela marche avec d’autres produits que les livres et d’autres plateformes qu’Amazon.
  • Un produit maison. Vous avez une expertise : vous la montrez régulièrement au travers de vos articles sur votre blog. Proposez cet expertise dans un produit maison : un guide, une formation, une assistance, un logiciel, …
  • Une boutique. Il s’agit sûrement de la méthode à laquelle tout le monde pense lorsqu’on parle de créer une activité web. On vient de le voir, ce n’est pas la seule méthode. Ni même la plus simple. Mais il s’agit sûrement d’une des plus rentables.

Créer sa boutique en ligne

C’est décidé, vous allez créer votre boutique en ligne.

Félicitations ! Je vous encourage grandement à passer à l’action. Car, au risque de me répéter, le risque est faible, le bénéfice grand et les revenus potentiels bien plus.

Pour autant, ce n’est pas une chose à prendre à la légère. La création et l’utilisation d’un site e-commerce nécessitent un minimum de préparation et de connaissances.

Voici quelques uns des points essentiels à connaître pour vous aider dans votre projet.

1. Rendre son site web le plus accessible possible​

Le Web serait un outil bien trop simple s’il n’y avait qu’un seul type d’internaute !

Ce n’est pas le cas, il existe de nombreux profils d’utilisateurs qui accéderont à votre site via des supports très variés : ordinateur, tablette, smartphone pour ne citer ques les plus courantes.

Vous devrez donc y penser dès la conception pour être en mesure d’offrir une expérience optimale à chacun.

Regardez du côté du responsive design pour être capable d’accueillir les internautes qui proviennent aussi bien depuis un ordinateur qu’une tablette ou un smartphone. Là encore, WordPress vous aide car beaucoup des thèmes graphiques actuels sont responsive.

Enfin n’oubliez pas les personnes avec des handicaps. Intégrez des solutions pour permettre la navigation auditive, le grossissement des textes, ou la navigation clavier et dispositifs adaptés.​

2. Inspirer confiance

Les internautes ont besoin de vous faire confiance pour acheter sur votre site web. Cela passe par :

  • les informations, utiles, vérifiés et efficaces, que vous proposerez,
  • le message commercial que vous ferez passer avec votre contenu,
  • les mentions légales donnant les informations nécessaires sur votre entreprise et les conditions générales de vente, .

Un autre moyen pour inspirer cette confiance est d’utiliser le cryptage SSL. Ce protocole, que vous pouvez généralement obtenir chez des hébergeurs comme celui-ci, vous permettra de sécuriser chaque transaction effectuée sur votre site web et de protéger ainsi les données personnelles de vos utilisateurs​

3. Diversifier vos moyens de paiement​

Offrir un éventail large de modes de paiement sur son e-commerce est un moyen de prouver au visiteur la crédibilité de votre boutique en ligne (encore) et de le rassurer sur le sérieux de cette dernière.

Le consommateur aura donc la possibilité de choisir le moyen qu’il préfère pour régler sa commande en ligne et pourra décider par exemple de ne pas sortir sa carte bleue.

Paiement en carte-cadeau, en bons d’achat ou même en espèces … Pensez que plus la démarche de règlement est simplifiée pour le client, plus ils achèteront.

4. Personnaliser votre approche​

Afin de ne laisser aucun visiteur de côté et de développer une expérience client la plus individualisée possible, il faudra développer une stratégie personnalisée.

Dans cette logique, organisez votre liste de contacts en différentes catégories et optimisez par exemple l’envoi de mails adaptés à certaines tranches d’âge, types de consommateur, …

Il en va de même pour la page d’accueil de la boutique en ligne : en traçant l’historique des visites, la page d’accueil du site pourra cibler les attentes particulières de chaque internaute.

Afin de mieux comprendre ce concept de personnalisation, nous vous invitons à jeter un œil sur cet article du Journal du Net.

Conclusion

Cet article ne saurait être ni exhaustif ni complet.

Le message​ principal est le suivant : créer et développer sa propre activité Internet est à votre portée. Et vous devriez vous lancer dans cette aventure :

  • ​la difficulté est modérée,
  • les risques sont faibles,​
  • les bénéfices sont potentiellement importants.
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.