Le guide de réflexion pour trouver une partenaire de vie (alias une épouse) | For Him Blog

Le guide de réflexion pour trouver une partenaire de vie (alias une épouse)

Non ce n’est pas un article de conseils pour apprendre à draguer et à avoir une histoire d’une nuit.

daydreaming with black tourmalineCet article est destiné à ceux qui ne veulent plus voir les relations avec les femmes comme un loisir.

Ce n’est pas non plus un article destiné à te redonner confiance en soi et à te sentir mieux.

Trouver une partenaire de vie est quelque chose de sérieux et de difficile. Cela vaut la peine de prendre un quart d’heure pour y réfléchir de manière posée et constructive.

Nous verrons dans cet article la nécessité de (1) comprendre ses besoins et (2) prendre conscience de ses faiblesses.

Comprendre ses besoins naturels

Besoins physiques

En tant qu’être sexué, nous avons des besoins physiques. Du simple câlin à la relation sexuelle, notre corps a été créé de cette manière. Ces désirs sont donc naturels.

Néanmoins, ce n’est pas parce qu’un adolescent a sa première érection à 13 ans qu’il est raisonnable pour lui d’assouvir ce besoin à cet âge et dans ce contexte. En effet, satisfaire un besoin physique ne doit être considéré qu’avec les autres aspects de notre être pour trouver un équilibre.

Besoins émotionnels

Les films, les amis ou mêmes la famille peuvent parfois nous donner l’impression que les désirs émotionnels sont propres aux femmes. Pire, avoir ce type de besoin serait un signe de faiblesse. C’est tout simplement faux. La société a mis en opposition la caractéristique de force de l’homme avec la sensibilité émotionnelle. Il n’y a pas de raisons que Sébastien Chabal, symbole de la virilité, ne soit pas un grand romantique.

Besoins de complicité

Enfin, il y a un besoin de complicité que tout homme cherche à travers sa copine ou son épouse. Cette complicité intime est difficilement accessible via une amitié avec un garçon car en réalité, les deux besoins précédents sont intimement liés. Avoir une femme qui soit à ton écoute 24/24h et qui rit à des blagues, cela n’a pas de prix. Quand en plus, une relation de confiance existe, alors les deux personnes ne font qu’un et c’est en réalité dans ce cadre uniquement qu’il y a un sens à être en couple.

Comprendre ces besoins, ne pas les rejeter mais les diriger sera la clé pour sa recherche de vis-à-vis.

Prendre en compte nos faiblesses

Ce qui découlent de nos besoins insatisfaits s’expriment souvent en nous par des traits de faiblesse.

Des besoins qu on ne satisfait plus

Il faut tout d’abord avoir cette idée claire dans la tête que jamais nos besoins seront entièrement satisfaits de manière pérenne. Nous sommes des êtres bien trop compliqués pour cela (alors t’imagine les femmes…) et nous évoluons aussi. Cette insatisfaction est en grande partie lié à notre propre personalité. Nous aimons la nouveauté, nous en voulons toujours plus et l’herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Il va falloir se remettre en question et faire une analyse de soi. Ce travail sur soi peut être difficile et douloureux si l’on a jamais pris le soin de s’autoexaminer. Éventuellement, demande de l’aide à un ami proche pour qu’il t’aide à lister des défauts de manière constructive. L’objectif est ici d’apprendre l’humilité pour pouvoir éviter des conflits à l’avenir.

Des besoins qu elle ne satisfait plus

Certains pensent que d’être en couple va résoudre tous ses problèmes. On pleure tellement notre situation de célibat qu’on se dit que le bout du tunnel est forcément un endroit iddylique. Se préparer à faire face à la réalité est l’une des étapes les plus importantes pour le célibataire. Si ses attentes sont irréalistes, son couple en souffrira.

La femme est différente de l’homme. Elle n’a pas les mêmes besoins. La tentation voudrait qu’on voit cette situation comme étant une incompatibilité. Il est essentiel pour l’homme de ne pas tomber dans le piège de voir la femme comme un distributeur à satisfaire ses besoins. Aussi, comme toi, elle n’est pas parfaite. Toute façon, tu n’as pas intérêt à ce qu’elle le soit parce que sinon elle resterait pas avec toi…

 

Rencontrer la bonne et… évaluer si elle l’est vraiment

Poser les bons fondements: trouver la bonne personne

Comprendre les femmes et se comprendre est très difficile. Mais le plus dur reste peut-être encore la recherche de partenaire. Il est important de trouver quelqu’un qui satisfasse à tes 3 besoins. Bien évidemment, il ne s’agit pas de trouver la femme parfaite… car quand bien même tu la trouves, elle ne voudra pas de toi car toi-même tu n’es pas parfait. Personne ne l’est.

Mais l’un des ingrédients secrets pour plaire à une femme c’est de correspondre à ses besoins. La prochaine fois que tu trouves une fille qui est intéressante, réfléchis à ce que toi tu pourrais lui apporter si elle sortait avec toi. Se sentira t-elle épanouie avec toi? Sera t-elle comprise et recevra t-elle l’attention qu’elle mérite.

Cherche à déceler ses besoins intérieurs profonds. Puis analyse tes propres qualités. Si tu peux lui offrir ce dont elle a réellement besoin, tu peux envisager de la courtiser. Si ce n’est pas le cas, ne perds pas ton temps. Si tu l’aimes vraiment, réfléchis à comment tu pourras acquérir les qualités dont elle recherche chez un homme. Attention! Il ne s’agit pas ici de tromper la femme et de jouer dans l’apparence. J’ai un ami qui mitonnait aux filles et ça marchait parfois. Sauf que la relation ne dure pas. Les femmes ne sont pas stupides. Elles se rendront compte très rapidement si tu lui conviens ou non.

Enfin, il faut prendre en compte le problème du timing Je m’explique. Sur le papier, elle te correspond peut-être. Toi aussi tu possèdes tout pour lui plaire. Mais il faut aussi être à une étape de sa vie ou on désire la même chose. Quand je sortais avec mon ex, je pensais sincèrement que je lui correspondais et qu’elle me correspondait aussi (l’amour donne des hallucinations parfois). Mais moi j’étais dans une perspective de relation très sérieuse alors qu’elle, elle voulait profiter de la vie en voyageant, par exemple. Elle ne se voyait pas femme au foyer en train de s’occuper d’un enfant par exemple. Avant de rentrer dans une relation trop intime, prenez-le temps de discuter de ce sujet.

Leave a Reply 4 comments

Flo Reply

Démarche très respectueuse, j’aime!!
être vrai, clair c’est pas mal non plus! Les femmes se font tellement rapidement des films dans leur tête que ça descend très vite dans le coeur.
Et quand viens la vérité ça fait mal. Donc soyons responsable de nos actes!

    Ling-en Hsia Reply

    Merci Flo(rence?)!

    On vit aujourd’hui dans un monde où les relations amoureuses sont tellement banalisées qu’on n’a pas le temps de réfléchir aux conséquences sur l’autre personne.
    On a le temps que de penser à soi-même et on prend donc des décisions qui ne sont pas responsables.

    Quand on va draguer en boîte, avec l’effet de l’alcool et tout, c’est normal qu’on perd notre responsabilité et qu’on passe notre vie à blesser les autres et à se blesser soi-même.

    Faudrait commencer par comprendre la préciosité de notre coeur et que l’amour n’est pas un consomable mais un investissement qu’il faut prendre au sérieux.

    Par contre je t’avoue que j’ai très peu d’espoir pour notre société. Ca va s’empirer de plus en plus :/

    Si tu as des conseils plus précis pour nous les hommes, n’hésite pas! :)

Erika Reply

Ling-en Hsia a tout à fait raison!

Les êtres humains en général sont de plus en plus égocentriques, axés sur leur propre personne, et même si cet article est plein de bon sens et reflète la bonne démarche à effectuer, la grande majorité de la population ne voit pas du tout ça de cette manière et préfère s’apitoyer sur son sort plutôt que d’y réfléchir sérieusement et intelligemment..

    Guillaume Reply

    @Erika: Voilà un jugement bien dur sur la grande majorité de la population …

    Cependant, tu as raison. Plutôt que de se prendre en main, d’être responsable et de faire ce qui est en son pouvoir, la plupart préfère s’apitoyer.

Leave a Reply:







porta. ante. libero id luctus Donec lectus velit,